Visit Homepage
Aller le contenu

TOUR DE FRANCE DES DÉCÈS ET DES POMPES FUNÈBRES

Les statistiques proposées par l’Institut National de la statistique et des études économiques (INSEE) représentent une mine d’or pour de nombreux secteurs d’activité. Bien exploitées, les statistiques peuvent servir de levier pour développer l’activité d’une entreprise.

Cela vaut également pour le secteur funéraire et des pompes funèbres.

A l’aide de COMITAM, le comparateur de devis d’entreprises pompes funèbres qui a recensé toutes les entreprises de pompes funèbres de France métropolitaine, le Blog Pompes Funèbres vous propose un tour de France des Pompes Funèbres.

Quelques chiffres sur les décès et les pompes funèbres

L’INSEE recense 579 464 décès en 2015 pour la France métropolitaine. COMITAM recense pour sa part 8628 agences de pompes funèbres en France métropolitaine. On y recense donc en moyenne une entreprise de pompes funèbres pour 8000 habitants.

L’INSEE prévoit une hausse du taux de mortalité pendant les 10 prochaines années. Pourquoi ? La génération du baby-boom arrive à un âge avancé et certains de ses représentants entament depuis quelques années leur dernier voyage. Les experts appellent ce phénomène le papy-boom.

Les estimations actuelles prévoient 50 000 décès supplémentaires par an sur cette période. Le secteur funéraire et les entreprises de pompes funèbres doivent donc se préparer à cette évolution.

Quelle est la répartition des décès en France ? Et quelle est la répartition des entreprises de pompes funèbres dans le pays ? Les implantations d’entreprises de pompes funèbres correspondent-elles au volume de décès ? Eléments de réponse ici.

Le nombre et la répartition des décès en France métropolitaine en 2015

 

A gauche, la carte affiche le nombre de décès par région française en 2015. A droite, la carte représente le pourcentage des décès par région par rapport au nombre de décès total en 2015.

Le nombre des décès par région est principalement lié à la taille de la population régionale. Concrètement, avec ses 14 millions d’habitants, soit 19% de la population française métropolitaine, l’Ile-de-France est en tête du classement pour le nombre de décès chaque année. Viennent logiquement ensuite la région Auvergne Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine, régions les plus peuplées après l’Ile-de-France.  

Nombre et répartition des entreprises de pompes funèbres par région en 2016

A gauche, la carte affiche le nombre d’agences de pompes funèbres par région en France métropolitaine en 2016. A droite, la carte représente le pourcentage que représente le nombre des pompes funèbres par rapport au nombre total de pompes funèbres.

Avec plus de 8000 entreprises de pompes funèbres recensées par COMITAM en 2016, le territoire français est couvert d’un réseau serré de professionnels du secteur funéraire.

Les entreprises de pompes funèbres sont-elles implantées en fonction du nombre de décès ?

Comparons maintenant les pourcentages de décès par région par rapport au nombre total de décès (à gauche) avec le pourcentage de pompes funèbres par rapport au nombre total d’entreprises de pompes funèbres (à droite).

Globalement, nous pouvons constater que les ratios des décès et des pompes funèbres sont proches, à l’exemple de l’Ile de France. La région capitale représente 12,9% des décès sur l’année 2015 et 12,6% des entreprises de pompes funèbres.

Important et à connaître, les régions montagneuses comptent généralement un réseau plus serré d’entreprises de pompes funèbres. Quelques kilomètres à vol d’oiseau, en montagne, peuvent se transformer en quelques heures de route : les pompes funèbres sont donc implantées pour conserver des trajets qui ne s’allongent pas trop lors des convois.

Quelques écarts interpellent, notamment dans le sud et le nord de la France. En région PACA et en Occitanie, les pourcentages diffèrent de plus d’un pour cent entre le ratio des décès (à gauche) et celui du pourcentage d’entreprises de pompes funèbres implantées régionalement (à droite).  

Les gérants de pompes funèbres aiment-ils le soleil ? Probablement, mais comment expliquer une telle implantation ? Une explication éventuelle est à trouver dans la forte présence de retraités dans ces deux régions, qui sont attractives pour les entreprises de pompes funèbres. Mais attention ! Une telle concentration d’entreprises de pompes funèbres laisse penser que la concurrence est rude dans le sud-est, à l’inverse de tout le littoral atlantique, ou l’adéquation des ratios entre pompes funèbres et décès témoigne d’une concurrence beaucoup moins rude.

Paradoxalement, la région des Hauts-de-France est dans la même situation. Pourquoi ? Vous avez une petite idée ? Simple : le tissu urbain, au nord de la région notamment, est extensif. En d’autres termes, les nombreuses petites villes qui composent le tissu urbain forment une seule et même agglomération. Or chaque ville abrite plusieurs petites entreprises de pompes funèbres, ce qui augmente leur concentration régionale et donne ce résultat.

A l’inverse, la région Grand-Est est celle où l’implantation des entreprises de pompes funèbres est déficitaire au regard du nombre de décès. Nous constatons quasiment deux points d’écarts entre le ratio des décès et le ratio d’implantation des pompes funèbres. Comment expliquer un tel écart ? En regardant de plus près, on apprend que les tarifs des entreprises de pompes funèbres sont largement en dessous de la moyenne nationale. Dès lors, les entreprises sans volume d’affaires suffisant ne peuvent pas survivre, et les implantations de nouvelles entreprises sont découragées.

Vous avez d’autres explications ? Dites-nous sur la page Facebook !

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents

Un commentaire

Les commentaires sont clos.