Visit Homepage
Aller le contenu

La fabuleuse histoire des urnes funéraires

Aussi loin que l’on remonte, l’urne funéraire a fait partie de nos vies. En effet, dès la Grèce antique on retrouve l’existence d’urne lors des cérémonies de crémation. Si au fil des siècles les procédés de crémation ont évolués, l’urne, elle, est restée foncièrement la même à l’exception des matériaux qui la constitue. Autrefois faites en pierre, céramique ou marbre ; elle est aujourd’hui plus souvent faite de matériaux biodégradables tels que le bois ou alors de matériaux peu chers comme le métal et l’aluminium.

Mais plus que sa composition, c’est son image qui est aujourd’hui le plus sujette à l’évolution. Originellement présentée sous forme de vase, l’urne funéraire est à l’heure actuelle l’un des objets les plus déclinables qui soit. Les entreprises n’ont d’ailleurs pas mis longtemps à comprendre le potentiel que possédait la petite boîte. Parmi elles, des entreprises comme Alternita, Extra-Célestes, Eco-Urne ou encore Urne-Art sont des exemples d’entreprises travaillant dans le secteur des urnes funéraires personnalisées.

Chose à savoir, les urnes funéraires peuvent être utilisées lors de 3 types de cérémonies :

– l’enterrement : mise en terre de l’urne contenant les cendres du défunt

– le placement dans un columbarium : conservation de l’urne et des cendres dans une niche accompagnée d’une plaque commémorative

– la dispersion : dispersion des cendres du défunt dans un jardin du souvenir ou en pleine nature.

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents