Visit Homepage
Aller le contenu

Formation Funéraire à l’ENAMEF – retour sur 4h intenses

Il faut avoir fait une formation funéraire de qualité pour se douter du nombre de choses qu’on peut y apprendre. Blog Pompes Funèbres était jeudi après-midi au cours de personnalisation de cérémonie de l’ENAMEF (Ecole Nationale des Métiers du Funéraire) proposé par Ludovic Othman des Pompes Funèbres de l’Olivier dans le cadre du diplôme de conseiller funéraire.logo_ENAMEF

Apprendre en faisant : la pédagogie de la réussite

Passer du papier au réel, c’est faire un chemin considérable. Tous les enseignants qui ont dû à un moment imaginer et préparer leurs cours le savent. Pour quelqu’un qui a vu de nombreuses fois le programme de la formation de conseiller funéraire sans avoir jamais vu une formation réelle, l’idée que les cours soient une mise en situation n’était pas si évident. Je voyais cela comme des cours magistraux pour l’essentiel, visant à réussir à donner les bonnes réponses au QCM final avec quelques rares moments de pratique – pour l’entretien famille par exemple.

Cet après-midi c’était donc tout le contraire de ce que j’imaginais : pratique uniquement. Après une matinée à assimiler les grands principes de l’organisation d’une cérémonie et ses étapes, l’après-midi a permis à tous les élèves de s’essayer au rôle de maitre de cérémonie.

Programme : 2h pour préparer une cérémonie par groupes de quatre, en écrivant tout ou partie des textes ; 2h de restitution avec le passage de tous les groupes pour animer leur propre cérémonie : cérémonie civile au crématorium, au cimetière ou en chambre funéraire.

Devenir maître de cérémonie en 4h ?

La transformation est tout à fait impressionnante. S’il est évident que la plupart des étudiants ne sont pas capables à l’issue de cette première journée de cours de faire une cérémonie personnalisée de qualité seuls, il est clair qu’ils n’en sont plus très loin.

Ceremonie-ENAMEFLes clefs du succès ? Un professeur sympathique, professionnel et pédagogue et des étudiants motivés. Pour les étudiants, ils savent qu’ils n’auront pas tous automatiquement leur diplôme chez ENAMEF et ils veulent donc bien faire. Le goût d’apprendre est là et l’envie de montrer à ses camarades d’occasion qu’on peut réussir n’est pas pour rien dans l’énergie qu’on sent si présente.

Quant au professeur, l’attention qu’il porte à chacun des groupes pendant la préparation, les efforts fait tout l’après-midi pour que les réponses viennent de chacun d’eux, les mises en situation plus délicates proposées tirées d’expériences personnelles, les exemples en vidéos : tout vient contribuer à rendre cet espace propice à l’apprentissage.

Les étudiants de l’ENAMEF n’étaient pas très sûrs d’eux à 14h sur les différentes étapes d’une cérémonie, sur le ton à prendre, sur les passages « obligés », sur le niveau d’adaptation nécessaires… A 18h ils étaient pour beaucoup capables de tenir une cérémonie basique. Certains étaient même déjà capables de proposer une cérémonie personnalisée avec des textes de qualité.

Recruter dans le funéraire – la place de la formation

Dans la question du recrutement dans le funéraire la question de la formation est souvent un sujet important. Mais la plupart du temps la seule question qui se pose par le gérant de pompes funèbres est de savoir si le candidat a ou non déjà une formation : question de temps, question d’argent. On comprend.

Pourtant, il est évident qu’une formation telle que celle-ci est un atout considérable. Des bases solides et un contact qui restera avec les autres étudiants et les professionnels qui ont animé les cours seront un atout souvent plus précieux que 3 mois d’expérience dans une autre entreprise.

En attendant que les journaux se mettent à faire  le classement des écoles des métiers du funéraire comme ils le font pour les écoles de commerce et d’ingénieur, je prends le risque de donner mon avis : l’ENAMEF est sans aucun doute une grande école !

Merci en tout particulier pour la gentillesse de l’accueil à Florence Fresse et son équipe, pour la qualité du cours et le temps qu’il m’a consacré mais surtout sa sympathie à Ludovic Othman. Merci également à tous les étudiants qui m’ont fait une place et bon courage à vous pour la dernière semaine et l’examen.

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents

Un commentaire

  1. […] Il faut avoir fait une formation funéraire de qualité pour se douter du nombre de choses qu’on peut y apprendre. Blog Pompes Funèbres était jeudi après-midi au cours de personnalisation de cérémonie de l’ENAMEF (Ecole Nationale des Métiers du Funéraire) proposé par Ludovic Othman des Pompes Funèbres de l’Olivier dans le cadre du diplôme de conseiller funéraire. Un compte-rendu à lire ici. […]

Les commentaires sont clos.