Visit Homepage
Aller le contenu

FORMATION CONSEILLER FUNÉRAIRE – EFFA

Nous avons interviewé Yves Messier, formateur en conseil funéraire pour l’école EFFA [école de la CPFM].

Quel est le profil de vos élèves ?

Nous accueillons dans nos rangs des élèves pour la plupart issus d’une reconversion en milieux de carrière, qui cherchent à donner un sens à leur vie, souvent après avoir vécu un deuil. En suivant notre formation de conseiller funéraire, ils souhaitent à leur tour aider, comme ils le peuvent, les endeuillés. Nos élèves sont âgés de 20 à 60 ans, avec une majorité de femmes, à hauteur de 70 %.

Combien de temps dure la formation ?

Notre formation s’étend sur un mois, 13 jours sont effectués au centre de formation, le reste du temps les élèves sont évalués sur un module en ligne.

Quels sont les modules fondamentaux que vous enseignez ?

Nos enseignements se divisent en trois modules. Tout d’abord le droit, il est indispensable de connaitre les réglementations funéraires pour occuper le poste de conseiller funéraire. Bien sûr vient ensuite le commerce, car l’essence même du métier est avant tout d’endosser une fonction commerciale.

Enfin vient la sociologie de la mort, qui est primordiale. Il est important de développer chez les étudiants une capacité d’écoute envers les familles. Car comme le dit Richard Féret, directeur général du centre de formation, « c’est du commercial avec un supplément d’âme ».

Qu’est-ce qu’un bon conseiller funéraire selon vous ?

Il doit avoir évidemment une sensibilité commerciale, mais pas que, un bon conseiller funéraire se doit d’être, avant tout, une personne organisée. Qui comprend les enjeux de la logistique, car il est important d’organiser des obsèques qui puissent satisfaire les souhaits du défunt et les attentes des familles. L’empathie, est une qualité indispensable, car le contact avec les familles fait parti intégrant de ce métier. Il est important que le conseiller puisse comprendre les familles sans pour autant être trop touché. Faire la part des choses est une nécessité professionnelle.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à un conseiller en activité ?

Je lui dirais tout d’abord que, s’il n’a pas effectué de formation pour accéder à ce métier, il est indispensable qu’il le fasse. En effet, tout conseiller funéraire en activité depuis un an doit effectuer une formation.

Mais je lui dirais également que la formation apporte un grand enrichissement personnel. Beaucoup d’élèves arrivent ici et s’étonnent de la diversité de la réglementation du secteur du funéraire. Beaucoup m’ont expliqué que la formation leur avait fait prendre conscience des réactions inappropriées qu’ils pouvaient avoir face à des demandes qui ne correspondaient pas aux demandes habituelles ou même à leur culture.

Notre école vous formera aussi bien sur le plan juridique, que sur le plan humain. C’est un enrichissement indispensable pour exceller dans le métier de conseiller funéraire.

Merci pour vos réponses.

 

Pour contacter l’école :

01 55 43 30 03

14 RUE DES FOSSES SAINT-MARCEL

75005 Paris

effa-formation.com

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents