Visit Homepage
Aller le contenu

Catégorie : Culture

Le Paris funéraire au 19 ème siècle

L’Eglise catholique de France s’est impliquée dès le Moyen-Age dans l’ensemble des pratiques et rites funéraires. Elle a transformé les mentalités et les comportements des populations à toutes les étapes de la vie, particulièrement en matière funéraire. L’Eglise possédait la majorité des cimetières. Elle influe de plus en plus sur les rites funéraires et introduit par exemple le rituel de deuil et la messe du 40 ème jour. Les églises deviennent les scènes des obsèques et des cérémonies funéraires. Le mouvement culmine au XIXème siècle : sans l’Eglise, point de salut. Cimetière des Innocents au XVIIIème siècle à Paris Au début…

Écrire un commentaire

LES OBSÈQUES BOUDDHISTES

Comment organiser des obsèques bouddhistes ? Il faut savoir que le bouddhisme conçoit la mort de manière très différente des religions occidentales. Et, alors qu’aujourd’hui il s’agit de la quatrième religion en France, il est bon, pour le conseiller funéraire, de s’informer sur ses rites pour être en mesure d’accompagner les familles. Conception de la mort Le bouddhisme a une approche de la mort qui diffère radicalement des religions d’Occident, avec notamment un aspect quelque peu philosophique. En France, il n’y a pas de tradition bouddhique, mais c’est une religion qui se répand progressivement en Occident. C’est désormais la quatrième religion…

Commentaires clos

UNE GREFFE DE TÊTE EN 2017

En écrivant l’histoire de Victor Frankenstein, Mary Shelley ignorait que les questions éthiques posées par son personnage intégreraient un jour le débat public. À la fin de l’année, le neurochirurgien italien Sergio Canavero et le chirurgien chinois Ren Xiaoping espèrent procéder à la première greffe de tête. Leur ambition : sauver un esprit « sain » dont le corps ne serait plus en état de fonctionner. La procédure consiste à transplanter une tête sur le corps entier d’un autre patient, en état de mort cérébrale. Des expériences menées sur des animaux Ren Xiaoping affirme avoir déjà réussi la procédure sur des animaux, des…

Commentaires clos

6 HOMMAGES À UN DÉFUNT TIRÉS DE L’HISTOIRE, POUR L’INSPI !

Rendre un dernier hommage à un défunt n’est pas toujours facile. Les familles et les professionnels n’ont souvent que leur imagination ou leur inspiration du moment. Alors on vous propose plusieurs hommages tirés de l’histoire pour l’inspiration ! Hommage d’un chef à un membre de son équipe, hommage à une épouse, hommage à un ami, hommage à sa patronne, hommage à un collègue, hommage à un adversaire : plusieurs exemples où piocher afin d’être paré pour toutes les situations. Hommage du chef à son équipe : Périclès et les soldats athéniens morts   On le sait, les chefs sont parfois ingrats. Mais le…

Commentaires clos

TOP 10 DES CROQUEMORTS PLUS STYLÉS QUE VOUS

Quand on pense croquemort, on imagine souvent un type sinistre et un peu effrayant. Mais nous, on sait qu’ils ont du style ! Voici donc notre liste des croquemorts qui ont la classe, preuve s’il en fallait une que les croquemorts aussi peuvent envoyer du lourd. Et on est sûrs que vous êtes d’accord avec nous… 10) Ce croquemort du début du XXème siècle John Hislop était croquemort à Brisbane, en Australie, il y a un peu plus d’un siècle (ici vers 1902). Et franchement, il a presque autant la classe que son corbillard. 9) À deux, c’est mieux À Singapour, un…

Commentaires clos

STIMULER VOS CINQ SENS AVEC CES CINQ CERCUEILS

1. La vue : un cercueil en or Les obsèques du chef Bennett Offor, dans l’Etat d’Anambra au Nigéria, en ont mis plein la vue.  Son fils, un richissime chef d’entreprise dans le secteur du pétrole, a fait fabriquer un cercueil en or d’une valeur de 24 carats pour l’occasion. Il fait donc garder le cercueil jour et nuit par des hommes armés. 2. L’odorat : petite méthode d’embaumement décrite par Hérodote Il faut remonter dans le passé pour trouver un cercueil et des obsèques qui mettent l’odorat à l’honneur. Voici ce que racontait Hérodote, un historien de la Grèce…

Commentaires clos

Pourquoi nos ancêtres affichaient des têtes d’enterrement sur les photos ?

On vous a toujours décrit votre arrière-grand-père comme étant un homme au sens de l’humour particulièrement développé. Pourtant, lorsque vous croisez son regard en passant devant sa photographie dans la maison familiale, vos poils s’irisent d’effroi. Pourquoi nos ancêtres avaient-ils tous une tête d’enterrement sur les photos ? Nos aïeux ne souriaient pas sur les photos car pour obtenir une prise de vue, ils devaient rester immobiles devant l’appareil plusieurs minutes durant. La durée d’attente la plus commune étant de 10 minutes environ. Notez d’ailleurs que la toute première photographie de l’histoire, en 1826, a nécessité à son modèle 8 heures…

Commentaires clos

Internet et le funéraire, comment gérer sa présence sur Internet ?

Aujourd’hui, le web joue un rôle déterminant dans notre secteur d’activité. Déterminant parce que la plupart des acteurs y sont présents et surtout parce que, d’après une étude CREDOC, 71% des familles passent par Internet pour trouver un opérateur funéraire. Évidemment, toutes les pompes funèbres ont aujourd’hui compris qu’il est impossible de se passer d’internet. Cela revient à se priver de potentiels clients mais aussi de sa propre clientèle qui va également comparer sur internet. « Les familles initient de plus en plus l’organisation des obsèques sur internet ou veulent conforter leurs choix après une visite physique” explique Richard FERET, Directeur…

Commentaires clos

– Le Manoir de Paris –

  Vous êtes francilien, amateur de fantômes et/ou de sensations fortes ? Allez donc faire un tour au Manoir de Paris ! Comme son nom l’indique, cette maison est hantée et propose un parcours funèbre et horrifique retraçant une vingtaine de légendes parisiennes. Les Catacombes de Paris, le crocodile des égouts, le Fantôme de l’Opéra, le bossu de Notre-Dame, le pâtissier sanguinaire, tout y passe ! Alors, rendez-vous au 18 rue de Paradis dans le 10ème arrondissement où une superbe façade décorée de faïence s’offre au visiteur. D’ailleurs, c’est l’ancien siège social des Faïenceries de Choisy-le-Roi. Le bâtiment est classé aux…

Commentaires clos

Les rites funéraires en Chine

Comme dans de nombreux pays dans le monde, les funérailles en Chine constituent un rite traditionnel. Elles sont l’occasion d’organiser des banquets avec la famille et les amis. Traditionnellement en Chine, on  enterrait les morts. Mais aujourd’hui, le gouvernement encourage la population à les incinérer ; en ville, il est même interdit d’enterrer les morts en raison du manque de place. Pour prévenir de la perte de la personne, les familles accrochent une lanterne, généralement blanche, à la porte d’entrée de la maison ; des banderoles rouges sont parfois accrochées sur les maisons avoisinantes afin de protéger les habitants des esprits…

Commentaires clos