Visit Homepage
Aller le contenu

Cimetières animaliers

Le plus ancien des cimetières animaliers a plus de 100 ans. Il a été créé en 1899 prêt de Paris. Le cimetière animalier de Beaumont-sur-Lèze a lui passé les 40 ans.

Cimetière animalier

Au fur et à mesure les animaux n’ont plus été considéré seulement comme utilitaires : fournir du travail, de la nourriture. Ils ont été reconnus pour la relation que l’on a avec eux. C’est la naissance des animaux de compagnie. Avec ce mouvement s’est développé le cimetière animalier en même temps que les obsèques animales. On y retrouve principalement des chats et des chiens mais un responsable de pompes funèbres animalières à Paris nous confiant récemment s’être chargé d’un cochon de compagnie… en plein Paris et même de l’enterrement d’un poisson.

Les différents modes opératoires d’obsèques animales

En plus des cimetières où les animaux peuvent être enterrés, la pratique la plus courante est la crémation. En l’absence de choix la crémation se fait avec plusieurs animaux ce qui empêche de récupérer les cendres. Mais de plus en plus, il est possible de réaliser des crémations animales individuelles.
Les articles funéraires et en particulier les plaques funéraires, sont de plus en plus fréquents pour les animaux, permettant à leur maître de mettre en avant le lien qu’ils avaient.

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents