Visit Homepage
Aller le contenu

Cimetière – histoire de cet équipement essentiel

Historiquement, les cimetières dépendaient pour l’essentiel des paroisses. On voit encore la trace de cette organisation dans la plupart des villages et petites villes où le cimetière est organisé autour de l’église. Il existait en parallèle des cimetières privés.

Cela permettait à la fois aux personnes ayant un autre rite de trouver un lieu pour accueillir leur dépouille et aux plus riches de construire leur propre lieu de sépulture familiale.

S’il est aujourd’hui interdit d’agrandir ou de créer un cimetière privé, ceux existants peuvent être maintenus. On compte parmi eux toutes les cryptes qui ont fait la renommée de châteaux et manoirs français.

Mais la tenue d’un cimetière demande du professionnalisme et a un impact très important sur la population. Des problèmes sanitaires se posent au moindre problème d’hygiène. C’est pour ces problèmes d’hygiène que la tenue des cimetières a été transférée aux communes qui ont un monopole pour cette activité. Cela s’est fait par le décret du 23 prairal de l’an 12.

Les lois suivantes ont confirmé ce statut et l’ont précisé en consacrant le cimetière comme un lieu public et en permettant aux communes de s’organiser entre elles pour optimiser et éventuellement partager les lieux d’installation des cimetières.

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents