Visit Homepage
Aller le contenu

BIEN CHOISIR LA LOCALISATION DE VOS POMPES FUNÈBRES

Le principal sur la localisation PF

L’implantation d’une entreprise et le choix de sa localisation ont tout naturellement un impact évident sur les affaires qu’elle va pouvoir faire. Mais les pompes funèbres ne sont pas tout à fait des entreprises comme les autres, et si elles peuvent suivre certaines logiques classiques, elles doivent aussi prendre en compte des critères spécifiques.

Petite histoire de la localisation des pompes funèbres

Historiquement, c’était d’abord autour des cimetières qu’on trouvait les pompes funèbres : lors du décès, on savait où le défunt allait être inhumé, et la famille se rendait logiquement dans les pompes funèbres à proximité. On retrouve le phénomène aujourd’hui en province, dans les petites et moyennes villes, mais plus du tout à Paris. La très grande majorité des pompes funèbres parisiennes se trouve encore à côté des cimetières. Cependant, les gens ne peuvent plus se faire inhumer dans les cimetières parisiens intramuros et sont donc enterrés dans les cimetières extramuros, comme ceux de Thiais, Pantin ou Bagnolet.

Dans les grandes villes, la deuxième étape historique d’installation des pompes funèbres s’est faite autour des mairies. Logique : une grande partie des démarches administratives s’effectuent en mairie ! À Paris, il n’était pas rare pour quelqu’un de naître, vivre et mourir dans un seul et même arrondissement. Chaque arrondissement avait donc son entreprise de pompes funèbres… Ce n’est plus le cas aujourd’hui : plus personne ne passe l’intégralité de son existence dans le même quartier. Mais aujourd’hui, près des mairies parisiennes et de celles des grandes villes de province, on peut trouver plusieurs pompes funèbres, ainsi que dans les villes de la petite et de la grande couronne.

 

Depuis une vingtaine d’années, le premier réflexe des pompes funèbres lorsqu’elles s’installent consiste à se placer à côté d’un établissement public où de nombreux décès ont lieu : les hôpitaux, les maisons de retraite ou les centres de soins palliatifs. En effet, les hôpitaux et les centres de soins palliatifs ont nécessairement une morgue. Aujourd’hui, plus de 70% des gens décèdent dans un établissement de santé ou en maison de retraite, et il est logique que des entreprises de pompes funèbres s’y installent.

Répartition décès par lieu

Ainsi, les familles peuvent directement recourir aux services des pompes funèbres qui se trouvent au pied de l’établissement où leur proche vient de décéder. Mais la pratique s’étant répandue, il y a désormais un phénomène important de concentration : autour des centres de soins et des établissements de santé, les pompes funèbres sont très – voire trop – nombreuses.

S’installer en tant que pompes funèbres

Compte tenu de ces considérations, à quoi devez-vous penser au moment de choisir la localisation de vos pompes funèbres et de vous installer ?

1. Installez votre entreprise de pompes funèbres où la concurrence n’est pas

La première conclusion à tirer de cette histoire est la suivante : les pompes funèbres sont extrêmement concentrées. C’est même le principal problème touchant à leur localisation à l’heure actuelle. Le funéraire est un milieu qui tient à ses traditions, et la localisation n’y fait pas exception. Par exemple, à Paris, les pompes funèbres sont principalement situées autour des hôpitaux et des cimetières, comme le Père Lachaise et le cimetière de Montparnasse, alors que presque plus personne ne s’y fait enterrer. Résultat : une concurrence forte, qui ne peut que nuire à votre installation nouvelle, alors que les villes comportent parfois de larges zones qui ne comptent aucune entreprise de pompes funèbres.

 

2. Pensez « accessibilité » pour votre agence de pompes funèbres

Une autre tendance consiste à se comporter comme un commerce normal, et à se placer sur un axe à fort passage. Mais les pompes funèbres ne sont pas des boulangeries, et le fait de passer devant un établissement funéraire en se rendant sur son lieu de travail ne signifie absolument pas qu’on y aura recours le jour où on en aura besoin. Il y a un test facile : quelqu’un qui n’a aucun lien avec le funéraire ne remarque même pas l’agence devant laquelle il passe tous les jours. Vous pouvez demander autour de vous !

En revanche, il est essentiel, dans les grandes villes, de prendre en compte l’importance des parkings, mais aussi des liens ferroviaires et des transports en commun, des éléments trop négligés par les pompes funèbres, alors qu’ils sont aujourd’hui devenus un réflexe des citadins. Ces derniers jugeront favorablement l’établissement dans lequel ils peuvent se rendre rapidement et aisément, à pied, en voiture, en bus, en métro, en tramway ou en RER.

 

3. Considérez le bouche-à-oreille

Les gens savent rarement où se trouvent les pompes funèbres avant d’en avoir besoin. Lorsqu’un décès survient, ils peuvent consulter leurs proches qui ont justement apprécié le service d’une agence locale. Mais rares sont les personnes qui retiennent le nom des pompes funèbres. Installez-vous dans un endroit identifiable : il est facile d’expliquer qu’on est passé par l’agence « à côté de la poste ». Mais ce n’est pas possible de dire « à côté de l’hôpital » parce qu’il y a trois pompes funèbres à cet endroit-là… Pensez à utiliser cette identification sur votre site ou vos flyers !

Au moment de choisir la localisation de vos pompes funèbres, vous devez donc prendre le temps d’étudier la question fondamentale de votre localisation : elle doit être cohérente et surtout échapper à l’extrême concentration des établissements, principalement dans les grandes villes. S’il y a déjà quatre ou cinq pompes funèbres autour du cimetière ou de l’hôpital, mieux vaut passer votre chemin. Et n’hésitez pas à déplier une carte.

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents