Visit Homepage
Aller le contenu

10 STÈLES À MOURIR DE RIRE

10. Allô ?

Perdre un proche, c’est dur. Parfois, on n’est pas tout à fait prêt à admettre qu’on ne lui parlera plus jamais. Une famille a habilement trouvé la solution. Si vous voulez rester en contact avec pépé, il faudra y penser.

Stèle1

9. Pratique

Parfois, la mort n’a pas que des désavantages. Cette épitaphe nous le rappelle ! Six pieds sous terre, ce pêcheur y trouve encore son compte.

Stèle2

8. Une ambition pharaonique

Ce défunt n’avait pas froid aux yeux et aurait préféré une sépulture à sa mesure. « J’espérais une pyramide », indique sa tombe. Pas de bol.

Stèle3

7. Tout noir

Pour information, cette stèle nous signale : « La vache, il fait noir ici ». Maintenant que vous êtes avisés, pensez à la lampe torche.

Stèle4

6. S.O.S harcèlement

Avis à mademoiselle Natou : il n’a pas le téléphone en effet, mais pour 500 euros, je vous passe son adresse mail.

Stèle5

5. La vengeance est un plat qui se mange froid

John Laird McCaffrey est décédé à l’âge de 54 ans et est enterré depuis à Montréal. Sa stèle émouvante l’invite à déployer ses ailes et l’appelle à la vie éternelle avant de préciser qu’il manque à ses amis. Vous ne voyez pas en quoi c’est drôle ? Ne lisez que la première lettre de chaque ligne… La légende veut que la stèle ait été commandée par sa femme… et sa maîtresse.

Stèle6

4. Pas cru

« Je vous ai dit que j’étais malade » : la phrase est un petit classique des stèles humoristiques, mais elle fait toujours autant rire. B.P. Roberts, mort à seulement 50 ans, a tenu à laisser un dernier reproche à sa famille. Bien joué, les gars, bien joué…

Stèle7

3. Coup de jus

Ce serait à Madrid, en Espagne, que se trouverait cette tombe dont l’inscription dit : « Ici repose Pancrazio Juvenales, bon époux, bon père, mauvais électricien ». Grillé.

Stèle8

2. « Ça craint »

Charles Mitchell, ancien pompier, est enterré en Virginie depuis dix ans. Sa stèle porte une inscription éloquente… Désolé Charles, on a fait ce qu’on a pu.

Stèle9

1. « C’est la vie »

C’est notre épitaphe préférée. « Shit happens ». Merci donc à Edith Tina Barlow pour cette belle leçon de… vie ?

Stèle10

Bonus : Le mot de la fin

Simple, efficace, droit au but. Cette stèle-là a-t-elle vraiment besoin d’être traduite ?

Stèle11

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents