Visit Homepage
Aller le contenu

10 EXPRESSIONS POUR ÉVOQUER LA MORT

La langue française foisonne d’expressions servant à évoquer la mort sans directement la nommer. Les expressions argotiques ou imagées sont nombreuses pour évoquer le dernier voyage. On évite ainsi de parler directement de la mort, et parfois, on cherche simplement à la conjurer.
Nous avons choisi de vous présenter 10 de ces expressions leurs origines, réelles ou supposées.

1- ‘’Casser sa pipe’’

Les origines de cette expression remonteraient à l’époque des guerres napoléoniennes. Par manque de matériels d’anesthésie, les médecins militaires remettaient aux soldats à amputer une pipe en terre cuite que ces dernières devaient placer entre leurs dents pour éviter de crier. Si le patient mourait, la pipe tombait et se cassait.

2- ‘’ Manger les pissenlits par la racine’’

Les origines de cette expression sont incertaines mais elles remonteraient au XIX ème siècle. A cette époque, les défunts étaient directement enterrés avec la terre au-dessus avec le visage toujours tourné vers le haut. Le pissenlit lui est une plante qui pousse assez rapidement sur la terre fraichement retournée.

3- ‘’ Etre pris par la Faucheuse’’

Dans les allégories européennes, La faucheuse est le personnage squelettique armé d’une faux agricole gigantesque et drapé de noir. Elle visite les humains et leur annonce qu’ils doivent mourir. Elle vient donc ‘’faucher la vie‘’. Le symbole de la faucheuse est d’origine italienne. Il est très présent dans l’art médiéval.

4- ‘’ Passer de vie à trépas ‘’

Cette expression est utilisée depuis la seconde moitié du XIX ème siècle. Avant cette époque on disait plutôt ‘’aller de vie à trépas’’. ‘’Passer’’ est mis ici de façon métaphorique pour rappeler le franchissement du Styx, le fleuve des morts des Anciens. Trépasser – le verbe de « trépas » – signifie décéder, tout simplement.

5- ‘’Delta – Charlie – Delta’’

Cette expression est le code radio pour dire mort. Chaque code correspond à une lettre : « delta » correspond à la lettre « D » ; « Charlie » à la lettre « C ». Si on aligne chaque code, on obtient l’acronyme D.C.D, soit « décédé ». C’est un code essentiellement utilisé par la police et l’armée. On retrouve à l’origine cette pratique dans le domaine de l’aviation civile (alphabet phonétique international).

6- ‘’ Passer l’arme à gauche ‘’

C’est une expression dont l’origine exacte est difficile à situer mais on s’accorde sur le fait qu’elle a commencé à être utilisée au début du XIX ème siècle. Le mot ‘’gauche’’ était perçu comme synonyme de maladresse et avait une valeur maléfique.

7- ‘’ Rejoindre les verts pâturages’’

L’expression ‘’verts pâturages’’ est présente et plus précisément dans les Psaumes bibliques. Le vert symbolise l’apaisement, le calme et l’harmonie. Il est aussi associé à l’espoir, l’éternité et la renaissance. Les pâturages rappellent l’immensité des landes et des prairies. Les verts pâturages désigneraient donc un lieu où tout va bien , où chacun peut espérer vivre heureux. Cela ressemble au Paradis, en somme.

8- ‘’Souffler la veilleuse’’

C’est une expression imagée qui renvoie à l’idée d’obscurité totale. La veilleuse est en effet une petite lampe dont l’éclat n’empêche pas de dormir. Souffler sur la veilleuse plonge ainsi le lieu dans une obscurité totale qui symbolise la fin des fins, soit la mort.

9- ‘’Partir les pieds devant’’

Plusieurs interprétations sont données pour situer l’origine de cette expression. Certains prétendent qu’elle viendrait du fait que le cercueil est souvent sorti du corbillard les pieds devant. D’autres évoquent le fait que la naissance se passant souvent la tête la première, il serait normal que le défunt s’en aille les pieds devant.

10- ‘’Avaler son bulletin de naissance’’

Originaire du XIX ème siècle, cette expression pour être bien comprise doit être scindée en deux parties. ‘’Avaler’’ donne l’image d’asphyxie, d’étouffement alors que le bulletin de naissance était un document remis à la famille lors de la venue au monde d’un bébé. Avaler son bulletin de naissance, c’est accomplir son dernier voyage.

A partir de maintenant, vous êtes assez outillés pour évoquer la mort dans toutes les situations, Vos interlocuteurs seront impressionnés devant tant de vocabulaire, s’ils ne sont pas… morts de rire !

Facebooktwitterrssby feather

Articles récents