Une greffe de tête en 2017

En écrivant l’histoire de Victor Frankenstein, Mary Shelley ignorait que les questions éthiques posées par son personnage intégreraient un jour le débat public. À la fin de l’année, le neurochirurgien italien Sergio Canavero et le chirurgien chinois Ren Xiaoping espèrent procéder à la première greffe de tête. Leur ambition : sauver un esprit « sain » dont le corps ne serait plus en état de fonctionner. La procédure consiste à transplanter une tête sur le corps entier d’un autre patient, en état de mort cérébrale.

Des expériences menées sur des animaux

Ren Xiaoping affirme avoir déjà réussi la procédure sur des animaux, des souris principalement, mais aussi un singe. La première greffe sur une souris remonte à 2013. L’animal était parvenu à respirer seul et à remuer les moustaches à l’issue de l’opération. Après avoir créé des monstrueux rats à deux têtes et des souris bicolores, Ren Xiaoping s’est attaqué à un singe.Capture d’écran 2017-08-04 à 14.38.55

Capture d’écran 2017-08-04 à 14.39.02

Ce fut une semi-réussite : le singe a survécu à l’opération et n’a subi aucune lésion cérébrale, mais n’a pas récupéré ses fonctions motrices. Déjà, dans les années 1970, le Dr. Robert White avait procédé à une greffe de tête sur un singe. L’animal avait survécu plusieurs jours, mais ne pouvait pas respirer seul et était totalement paralysé.

Des candidats humains

Le premier candidat à l’opération était un Russe, Valery Spiridonov. Il souffre de la maladie de Werdning-Hoffman, une maladie dégénérative des neurones de la moelle épinière. Pour payer son opération, il s’était mis à vendre des t-shirts et des tasses à son effigie. La start-up Inventum Bioengineering Technologies avait conçu une machine de réalité virtuelle spécialement pour lui. L’idée était de l’habituer à son futur corps. Il devait être suspendu à une structure en portant un casque de réalité virtuelle. Finalement, le premier patient sera apparemment chinois. Suite à la levée de boucliers contre son projet fou, Sergio Canavero s’est déplacé en Chine pour effectuer l’opération. Son patient devrait être un Chinois paralysé d’une soixantaine d’années. Façon Frankenstein, les docteurs auraient déjà commencé les tests sur des cadavres. Ils prévoient l’opération réelle en décembre, avec une équipe de plus de cent médecins et infirmiers.

Capture d’écran 2017-08-04 à 14.39.13

Et l’éthique ?

Les pairs de Sergio Canavero et Ren Xiaoping n’ont pas tardé à donner une opinion sur le projet. Il y a, bien sûr, les objections scientifiques. La principale concerne les connexions nerveuses et la moelle épinière. Certains médecins affirment ainsi que même si le patient survivait à la greffe, il serait totalement paralysé, comme le singe déjà opéré. Le raccordement de ma moelle épinière du singe avait en effet échoué. Mais les deux chirurgiens n’en font qu’à leur… tête.
Les autres questions sont éthiques. Quelles seront les conséquences en cas de
réussite ? Des gens pourraient utiliser l’opération pour prolonger indéfiniment leur vie, en changeant de corps à volonté. Il y a aussi le cas de la reproduction : si un patient transplanté a des enfants, ce sera avec le corps d’un autre. On peut aussi se poser la question légitime du décès : lorsque l’ancien patient meurt, enterre-t- on la tête et le corps ensemble, ou séparément ? Cela implique aussi qu’une famille n’a, à un moment, enterré qu’une tête. Le tout ressemble à un film de science-fiction. Mais peut-être que toutes ces interrogations se poseront dès le mois de décembre. À cette date, un neurochirurgien pourrait couper la tête d’un homme pour la recoller au cou d’un autre. « Étrange est la nature de la
connaissance »…

Facebooktwitterrssby feather

10 stèles à mourir de rire

10. Allô ?

Perdre un proche, c’est dur. Parfois, on n’est pas tout à fait prêt à admettre qu’on ne lui parlera plus jamais. Une famille a habilement trouvé la solution. Si vous voulez rester en contact avec pépé, il faudra y penser.

Stèle1

9. Pratique

Parfois, la mort n’a pas que des désavantages. Cette épitaphe nous le rappelle ! Six pieds sous terre, ce pêcheur y trouve encore son compte.

Stèle2

8. Une ambition pharaonique

Ce défunt n’avait pas froid aux yeux et aurait préféré une sépulture à sa mesure. « J’espérais une pyramide », indique sa tombe. Pas de bol.

Stèle3

7. Tout noir

Pour information, cette stèle nous signale : « La vache, il fait noir ici ». Maintenant que vous êtes avisés, pensez à la lampe torche.

Stèle4

6. S.O.S harcèlement

Avis à mademoiselle Natou : il n’a pas le téléphone en effet, mais pour 500 euros, je vous passe son adresse mail.

Stèle5

5. La vengeance est un plat qui se mange froid

John Laird McCaffrey est décédé à l’âge de 54 ans et est enterré depuis à Montréal. Sa stèle émouvante l’invite à déployer ses ailes et l’appelle à la vie éternelle avant de préciser qu’il manque à ses amis. Vous ne voyez pas en quoi c’est drôle ? Ne lisez que la première lettre de chaque ligne… La légende veut que la stèle ait été commandée par sa femme… et sa maîtresse.

Stèle6

4. Pas cru

« Je vous ai dit que j’étais malade » : la phrase est un petit classique des stèles humoristiques, mais elle fait toujours autant rire. B.P. Roberts, mort à seulement 50 ans, a tenu à laisser un dernier reproche à sa famille. Bien joué, les gars, bien joué…

Stèle7

3. Coup de jus

Ce serait à Madrid, en Espagne, que se trouverait cette tombe dont l’inscription dit : « Ici repose Pancrazio Juvenales, bon époux, bon père, mauvais électricien ». Grillé.

Stèle8

2. « Ça craint »

Charles Mitchell, ancien pompier, est enterré en Virginie depuis dix ans. Sa stèle porte une inscription éloquente… Désolé Charles, on a fait ce qu’on a pu.

Stèle9

1. « C’est la vie »

C’est notre épitaphe préférée. « Shit happens ». Merci donc à Edith Tina Barlow pour cette belle leçon de… vie ?

Stèle10

Bonus : Le mot de la fin

Simple, efficace, droit au but. Cette stèle-là a-t-elle vraiment besoin d’être traduite ?

Stèle11

Facebooktwitterrssby feather

Formation Conseiller Funéraire – EFFA

Nous avons interviewé Yves Messier, formateur en conseil funéraire pour l’école EFFA [école de la CPFM].

Quel est le profil de vos élèves ?

Nous accueillons dans nos rangs des élèves pour la plupart issus d’une reconversion en milieux de carrière, qui cherchent à donner un sens à leur vie, souvent après avoir vécu un deuil. En suivant notre formation de conseiller funéraire, ils souhaitent à leur tour aider, comme ils le peuvent, les endeuillés. Nos élèves sont âgés de 20 à 60 ans, avec une majorité de femmes, à hauteur de 70 %.

Combien de temps dure la formation ?

Notre formation s’étend sur un mois, 13 jours sont effectués au centre de formation, le reste du temps les élèves sont évalués sur un module en ligne.

Quels sont les modules fondamentaux que vous enseignez ?

Nos enseignements se divisent en trois modules. Tout d’abord le droit, il est indispensable de connaitre les réglementations funéraires pour occuper le poste de conseiller funéraire. Bien sûr vient ensuite le commerce, car l’essence même du métier est avant tout d’endosser une fonction commerciale.

Enfin vient la sociologie de la mort, qui est primordiale. Il est important de développer chez les étudiants une capacité d’écoute envers les familles. Car comme le dit Richard Féret, directeur général du centre de formation, « c’est du commercial avec un supplément d’âme ».

Qu’est-ce qu’un bon conseiller funéraire selon vous ?

Il doit avoir évidemment une sensibilité commerciale, mais pas que, un bon conseiller funéraire se doit d’être, avant tout, une personne organisée. Qui comprend les enjeux de la logistique, car il est important d’organiser des obsèques qui puissent satisfaire les souhaits du défunt et les attentes des familles. L’empathie, est une qualité indispensable, car le contact avec les familles fait parti intégrant de ce métier. Il est important que le conseiller puisse comprendre les familles sans pour autant être trop touché. Faire la part des choses est une nécessité professionnelle.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à un conseiller en activité ?

Je lui dirais tout d’abord que, s’il n’a pas effectué de formation pour accéder à ce métier, il est indispensable qu’il le fasse. En effet, tout conseiller funéraire en activité depuis un an doit effectuer une formation.

Mais je lui dirais également que la formation apporte un grand enrichissement personnel. Beaucoup d’élèves arrivent ici et s’étonnent de la diversité de la réglementation du secteur du funéraire. Beaucoup m’ont expliqué que la formation leur avait fait prendre conscience des réactions inappropriées qu’ils pouvaient avoir face à des demandes qui ne correspondaient pas aux demandes habituelles ou même à leur culture.

Notre école vous formera aussi bien sur le plan juridique, que sur le plan humain. C’est un enrichissement indispensable pour exceller dans le métier de conseiller funéraire.

Merci pour vos réponses.

 

Pour contacter l’école :

01 55 43 30 03

14 RUE DES FOSSES SAINT-MARCEL

75005 Paris

effa-formation.com

Facebooktwitterrssby feather

Top 10 des corbillards ultra luxe

Être inhumé ou incinéré, certes. Mais tant qu’à faire, autant l’être avec classe ! On vous a concocté une petite liste des corbillards les plus chics pour faire un dernier voyage digne de ce nom. Il faut vous prévenir : on sait pas vous, mais nous, on a déjà commencé à mettre des sous de côté…

10. Mercedes CinquePosti SuperStella

Attaquons cette liste avec ce corbillard Mercedes qui conserve le style de la classe E et le combine avec un intérieur qui respire la modernité. On lui trouve quand même un petit côté soucoupe volante qui lui vaut cette dixième position. Alien

Corbillard Mercedes

Intérieur corbillard Mercedes

9. Porsche Panamera

On adore l’avant de ce corbillard, mais on a un peu plus de mal avec l’arrière. Du coup, cet arrière-train un peu lourd fait que cette Porsche ne dépassera pas la 9e place de notre classement. Mais ce bolide équipé d’un V8 l’obtient quand même, parce que, flûte, se faire enterrer en Porsche…

Corbillard Porsche

8. Lincoln MKT

Le rêve américain, ce n’est pas seulement la statue de la Liberté. C’est aussi la possibilité de se faire enterrer dans des conditions uniques, et de conduire de sacrés corbillards. Lincoln, qui se spécialise dans les voitures de luxe a donc, forcément, pensé aux pilotes funèbres. Avec son look purement américain, la Lincoln MKT obtient la 8e place de ce top.

Corbillard Lincoln

7. Cadillac XTS

On reste outre-Atlantique avec ce corbillard Cadillac qui, lui aussi, a un style très américain. Nous, on préfère les lignes un peu moins agressives, mais on reconnaît à la bête un look plus sympa que le corbillard de base. À faire rugir en arrivant au cimetière.

Corbillard Cadillac

6. Henney-Packard 1954

Qui a dit que ce top ne concernait que des voitures modernes ? Dans les années 50, on produisait aussi des corbillards de luxe. Un bel exemple avec ce modèle de 1954 et son petit look mafieux. Pour vous prendre pour Don Corleone au travail, quoique les pieds devants !

Corbillard Henney Packard

5. Tesla Model S

C’est une société néerlandaise, RemetzCar, qui propose ce modèle de corbillard, sur la base d’un modèle du constructeur Tesla Motors qui ne produit que des voitures 100% électriques : le Model S Look. Ce corbillard est destiné à tous les chauffeurs qui aiment la science-fiction ou… l’écologie. 5ème place haut la main.

Corbillard Tesla4. Maserati Quattroporte

A vous de nous dire ce que vous en pensez, mais à Blog Pompes Funèbres, on aimerait bien une petite Maserati pour la retraite. La Maserati Quattroporte est une petite œuvre d’art montée sur 4 roues. Voyez vous-même :

Maserati quattroporte

Seulement voilà : notre retraite, elle est encore loin. Mais ça tombe bien, puisqu’ils ont pensé à nous (et à vous !), et ils en ont fait un corbillard. Et juste comme ça, on peut rouler en Quattroporte au travail. Quant à nos défunts… Eh bien, avouez qu’il y a pire façon de faire son dernier voyage.

Corbillard Maserati3. Jaguar XJ

Avant, un corbillard Jaguar, ça ressemblait à ça :

Corbillard Jaguar

Classique. Poli. Britannique. Mais bon, nous, direct, on a un peu pensé à… ça :

Megamind

Du coup, on n’avait pas prévu de mettre ce corbillard dans notre top. Sauf que maintenant, vous pouvez avoir un corbillard Jaguar qui ressemble à ÇA :

Corbillard Jaguar 2

Et là, bim, top 3 !

2. Maserati Ghibli

Preuve que les Italiens ont décidément du goût en matière de voiture… Bon… Ils ont aussi créé la Fiat Multipla. Mais on les pardonne complètement à la vue des lignes incroyables de ce bolide. Le corbillard Maserati Ghibli, c’est en gros la classe internationale pour les défunts et les pilotes sur le chemin du cimetière ou du crématorium. Admirez la bête !

Corbillard Ghibli

1. Rolls Royce Phantom B12

Et on finit avec le corbillard le plus cher du monde, la Rolls Royce Phantom B12 ! Pour ajouter ce petit bijou à votre flotte de corbillards, il vous faudra débourser plus d’un demi-million d’euros. Malheureusement, mon rabat-joie de banquier a dit non. Si le vôtre dit oui, pensez à me passer son numéro, je vous payerai une bière (ou un verre d’eau).

Corbillard Rolls Royce

Bonus : Ce n’est pas l’extérieur qui compte

A priori, ce corbillard ne paye pas de mine. On dirait le vieux pick-up de mon beau-frère. Mais après tout, c’est dedans que repose le cercueil ! Voilà un corbillard qui prouve que dans la mort, le silence peut effectivement être d’or.

Corbillard chinois

Intérieur corbillard

Avis aux amateurs de bling-bling ! 😉

Facebooktwitterrssby feather

6 hommages à un défunt tirés de l’histoire, pour l’inspi !

Rendre un dernier hommage à un défunt n’est pas toujours facile. Les familles et les professionnels n’ont souvent que leur imagination ou leur inspiration du moment. Alors on vous propose plusieurs hommages tirés de l’histoire pour l’inspiration !

Hommage d’un chef à un membre de son équipe, hommage à une épouse, hommage à un ami, hommage à sa patronne, hommage à un collègue, hommage à un adversaire : plusieurs exemples où piocher afin d’être paré pour toutes les situations.

Hommage du chef à son équipe : Périclès et les soldats athéniens morts

 

On le sait, les chefs sont parfois ingrats. Mais le plus souvent, ils savent reconnaître les mérites et les compétences de leurs équipes. On vous offre un exemple tiré de l’Histoire Antique.

 

Périclès est un célèbre personnage de l’Antiquité. Il a quasiment inventé la démocratie à Athènes au Vème siècle av. J.-C., combattu tout un tas de peuples en Mer Méditerranée et fait construire le temple du Parthénon, toujours debout dans la ville moderne d’Athènes. En clair, il était plutôt bon dans son business. Mais il a rencontré une petite difficulté sur sa route : les spartiates. Il y a eu des pertes. De braves athéniens ont brutalement passé l’arme à gauche. Il a sûrement regretté un peu et tenu à rendre un dernier hommage aux valeureux guerriers. Ses mots ont traversé les siècles jusqu’à nous :

 

« Au moment d ‘agir et à la vue du danger, ils ne mettaient de confiance qu’en eux-mêmes. Ils ont mieux aimé chercher leur salut dans la défaite de l’ennemi et dans la mort même que dans un lâche abandon ; ainsi ils ont échappé au déshonneur et risqué leur vie. Par le hasard d’un instant, c’est au plus fort de la gloire et non de la peur qu’ils nous ont quittés. »

Hommage 300

Hommage à  une épouse… version Rome Antique

 

Les relations de couple, ce sont des hauts et des bas mais aussi des bonheurs, petits et grands. On vous propose ici le discours d’hommage d’un mari de la Rome Antique à son épouse bien-aimée pour vous donner de l’inspiration.

 

À l’époque de la Rome Antique, les femmes riches avaient beaucoup de devoirs… et pas tellement de droits. Les hommages lors d’obsèques étaient plutôt rares. Pourtant, au premier siècle avant J.-C., à Rome, une dame qui s’appelait Turia a reçu un hommage de son mari lors de ses obsèques. En effet, alors qu’il était loin de Rome, des cousins éloignés qui voulaient récupérer l’héritage des parents de Turia les ont liquidés à coups de couteaux. Ils ont mis la pression, mais en femme forte qu’elle était, elle n’a rien lâché. Un extrait de l’hommage du mari de Turia :

 

« Ils sont rares de nos jours les mariages d’une aussi longue durée que le nôtre, dont la mort seule a terminé le cours, et qui n’ont point été dissous par le divorce ! Nous avons prolongé notre union jusqu’à sa quarante et unième année, sans le moindre nuage entre nous. Plût aux dieux que mon destin eût seul mis fin à ce bonheur, consacré par le temps. »

Hommage Turia

Hommage à un ami disparu : la chanson de Roland

 

Perdre un ami et camarade dans la fleur de l’âge est une épreuve particulière. C’était pourtant monnaie courante au Moyen-Age où les guerres faisaient rage et où le vrai courage était de mourir l’épée à la main. On vous propose un exemple d’hommage à un ami sous la forme d’un poème.

 

Roland était un lieutenant de Charlemagne. Ils ont ravagé l’ensemble de l’Europe avec leurs autres copains. Charlemagne et ses amis, mieux vaut ne pas les inviter : ils débarquent en équipe avec 30 000 cavaliers lourds. Forcément, Charlemagne, Roland et tous leurs amis se sont fait quelques ennemis. Alors que l’armée de Charlemagne revenait de l’Espagne après avoir brûlé Barcelone, l’arrière-garde que commande Roland est attaquée par surprise et il se prend une flèche en plein cœur. Hommage de Charlemagne :

 

« Roland est vaillant et Olivier est sage :

Tous deux sont de merveilleux vassaux.

Une fois sur leurs chevaux et en armes,

Jamais, dussent ils mourir, ils n’esquiveront la bataille.

Les comtes sont braves et leurs paroles fières.

Les païens félons, furieusement, chevauchent.

Olivier dit : « Roland, en voici quelques-uns ! […]

Roland répond : « Ne dites pas ces folies !

Maudit le cœur qui dans la poitrine prend peur !

Nous tiendrons ferme ici sur place :

Nous porterons les coups et ferons la mêlée. »

Hommage Roland

Hommage à sa patronne : la princesse Henriette d’Angleterre

 

Rendre hommage à un ancien patron ou une ancienne patronne est un exercice délicat. Comment trouver les mots ? On a choisi de vous proposer un chef d’œuvre du genre par un maître de l’Ancien Régime pour une princesse franco-anglaise.

 

Pour résumer, Henriette, épouse de Monsieur, Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV, dite Madame, dite également « d’Angleterre » (son père était Charles 1er d’Angleterre) est morte dans des circonstances assez bizarres en 1670. On choisit le bonhomme chargé de lui rendre hommage : Jacques-Bénigne Bossuet. L’homme est jésuite, évêque de Meaux, et grand spécialiste des oraisons funèbres qui envoient du lourd. Il est désigné pour écrire et prononcer l’oraison funèbre de Madame à la basilique Saint-Denis au cours d’une pompe funèbre exceptionnelle le 21 août 1670. Et en effet, ça envoie du lourd :

 

« J’étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse Henriette-Anne d’Angleterre, duchesse d’Orléans. Elle, que j’avais vue si attentive pendant que je rendais le même devoir à la reine sa mère, devait être si tôt après le sujet d’un discours semblable, et ma triste voix était réservée à ce déplorable ministère. Ô vanité ! ô néant ! ô mortels ignorants de leurs destinées ! L’eût-elle cru, il y a dix mois ? […] Princesse, le digne objet de l’admiration de deux grands royaumes, n’était-ce pas assez que l’Angleterre pleurât votre absence, sans être encore réduite à pleurer votre mort ? »

Hommage Henriette d'Angleterre

Hommage à un collègue : l’oraison de Victor Hugo à Honoré de Balzac

 

Dire un mot pour les obsèques d’un collègue est toujours une épreuve. On a trouvé un exemple d’oraison funèbre écrit par un des plus grands écrivains français du XIXème siècle pour un de ses collègues.

 

Victor Hugo, vous connaissez ? Honoré de Balzac, vous connaissez ? Dans l’extrait qui suit, le premier, écrivain, rend hommage au second, écrivain également, en 1850, après la mort de Balzac dans un luxueux palais de la rue Fortunée, à Paris. Il habitait là avec une comtesse ukrainienne courtisée pendant 17 ans… pour sa fortune. Personne n’est parfait, mais heureusement, les collègues sont là :

 

« M. de Balzac était un des premiers parmi les plus grands, un des plus hauts parmi les meilleurs. Ce n’est pas le lieu de dire ici tout ce qu’était cette splendide et souveraine intelligence. Tous ses livres ne forment qu’un livre, livre vivant, lumineux, profond, où l’on voit aller et venir et marcher et se mouvoir, avec je ne sais quoi d’effaré et de terrible mêlé au réel, toute notre civilisation contemporaine ; livre merveilleux que le poète a intitulé comédie et qu’il aurait pu intituler histoire, qui prend toutes les formes et tous les styles, qui dépasse Tacite et qui va jusqu’à Suétone, qui traverse Beaumarchais et qui va jusqu’à Rabelais »

Hommage Balzac

Hommage à un adversaire : le discours de Jacques Chirac pour la mort de François Mitterrand

La frontière est mince entre un frère et un adversaire : comment ne pas respecter une femme ou un homme avec qui vous avez entretenu une rivalité pendant des années ? Le cas ne se présente pas si souvent, mais le plus bel hommage à recevoir lors de ses obsèques est celui d’un ancien adversaire.

 

À la mort de François Mitterrand, Président de la République de 1981 à 1995, son successeur de 1995 à 2007, Jacques Chirac, a prononcé un discours d’hommage. Les deux hommes politiques étaient de sacrés roublards et n’ont pas manqué de se mettre des coups. Le 28 avril 1988, ils ont rassemblé 30 millions de téléspectateurs lors d’un débat télévisé mémorable. Jacques Chirac, bon prince, trouve pourtant les mots pour saluer l’ancien Président :

 

« Mais François Mitterrand, c’est d’abord et avant tout, je crois, une vie. Certaines existences sont paisibles, et égrènent des jours semblables, parsemés d’événements privés. Le Président Mitterrand, au contraire, donne le sentiment d’avoir débordé sa propre vie. Il a épousé son siècle. […] Ma situation est singulière, car j’ai été l’adversaire du Président François Mitterrand. Mais j’ai été aussi son Premier ministre, et je suis, aujourd’hui, son successeur. Tout cela tisse un lien particulier, où il entre du respect pour l’homme d’Etat et de l’admiration pour l’homme privé qui s’est battu contre la maladie avec un courage remarquable ».

Hommage ChiracHommage Mitterrand

Facebooktwitterrssby feather

Top 10 des croquemorts plus stylés que vous

Quand on pense croquemort, on imagine souvent un type sinistre et un peu effrayant. Mais nous, on sait qu’ils ont du style ! Voici donc notre liste des croquemorts qui ont la classe, preuve s’il en fallait une que les croquemorts aussi peuvent envoyer du lourd. Et on est sûrs que vous êtes d’accord avec nous…

10) Ce croquemort du début du XXème siècle

John Hislop était croquemort à Brisbane, en Australie, il y a un peu plus d’un siècle (ici vers 1902). Et franchement, il a presque autant la classe que son corbillard.

Croquemort John Hislop

9) À deux, c’est mieux

À Singapour, un couple a posé pour des photos de mariage pour le moins originales. Il faut dire que monsieur et madame sont tous deux… croquemorts ! Bon, nous, on n’irait quand même pas poser avec un cercueil pour nos noces. Mais il faut bien reconnaître que nos deux tourtereaux ont une sacrée classe.

Croquemorts en couple

8) Ces croquemorts qui ont le funéraire dans le sang

Voilà un croquemort bien entouré ! Comme beaucoup, Mike Ryan a fait de son business une affaire de famille. Ses filles Rachael et Louise travaillent donc toutes deux à ses côtés. Chapeaux et cravates assortis ! Sa fille Rachel est même devenue en 2010, à 15 ans, la plus jeune croquemort d’Angleterre.

Croquemorts famille

7) Ce croquemort qui n’a pas froid aux yeux

Issu du film Le cavalier de l’aube, version 1935, voilà un croquemort qui accepte les risques du métier ! Il était incarné par Nelson McDowell, qui a joué avec Henry Fonda, Gary Cooper et même John Wayne. On valide.

Croquemort cavalier aube

6) Caitlin Doughty

Croquemort américaine d’une trentaine d’années, Caitlin Doughty est aussi une star de YouTube et l’auteur d’un livre intitulé Chroniques de mon crématorium. Son idée ? Faire comprendre que la mort n’a pas à être un sujet tabou. Et on est pour.

Croquemort Caitlyn Doughty

5) Ce monsieur ultra stylé

Le haut-de-forme ? Check. La canne ? Check. Le gilet ? Check. La classe ? Triple check. On ne sait pas si c’est la barbe blanche ou le charisme du monsieur, mais on veut bien ce croquemort pour nos funérailles.

Croquemort stylé

4) Der Bestatter

Le croquemort de cette série suisse, c’est Luc Conrad. Ancien policier, il profite de son métier pour enquêter sur des morts pas très nettes. Il porte le costume à merveille et sa série est un succès depuis cinq saisons. Pas mal pour un croquemort !

Croquemort Bestatter

3) Nathaniel Fischer Sr.

Six feet under, c’est la série qui a montré que les pompes funèbres pouvaient captiver le plus grand nombre. C’est la série incontournable du funéraire. Et parmi les personnages, on ne parvient pas à oublier le gilet de Nathaniel Fisher Sr., incarné par Richard Jenkins.

Croquemort 6 feet under

2) Zacaria Ripp

Comment ne pas citer le légendaire Zaccaria Ripp, le croquemort de la bande-dessinée (tout aussi légendaire) de Lucky Luke, et ses collègues C. Formol et Bones ? Tous dégainent le mètre comme Lucky Luke son revolver, et manient l’humour noir comme seul un croquemort sait le faire.

Croquemort Lucky Luke

1) Jonas Crow

Autre personnage de BD mais cette fois-ci personnage principal, on vous présente Undertaker. Du haut-de-forme au pistolet en passant par le vautour qui lui sert d’animal de compagnie, Jonas Crow s’empare de la première place de ce top haut la main. Un croquemort ultra badass !

Croquemort Undertaker

Bonus : The Undertaker

S’il vous fallait une dernière preuve que les croquemorts sont stylés, il va vous faire changer d’avis ! Le nom de cette star du catch est l’équivalent anglais pour « Le Croquemort ». Si ça, ce n’est pas ce qu’il fallait pour redorer le blason des croquemorts, on laisse tomber.

The Undertaker

Facebooktwitterrssby feather

Matériel : quels sont les choix à faire ?

L'essentiel matériel

Félicitations, vous êtes à la tête d’une agence de pompes funèbres ! Vous avez déjà dû faire une série de choix importants, mais elle ne s’arrête pas là. Petit et gros matériel, fournisseurs, stocks… Découvrez nos conseils pour bien choisir le matériel de vos pompes funèbres.

Le matériel que vous vendez

Constituez une gamme

Une partie de vos achats est en fait destinée à la vente. Ce sont les cercueils, les poignées, les plaques et autres urnes. Vous devez en constituer une gamme à proposer à vos clients. Comptez cinq à huit modèles en stock pour les urnes ou les plaques. Il est essentiel que votre gamme soit cohérente, et c’est même un excellent outil marketing. Elaborez votre gamme en fonction de l’image de votre agence, de votre concurrence et de vos objectifs marketing.

Du côté des prix, la gamme doit aussi pousser à acheter le produit d’au-dessus, donc un peu plus cher. Les prix de la gamme doivent progresser de façon constante, par palier. Par exemple, vos urnes doivent passer de 30 à 60 euros, puis à 90, 120, etc.

Vous devez pouvoir expliquer à vos clients pour un produit coûte plus cher qu’un autre : finitions ou matière par exemple. Et ce, même si son achat vous a coûté moins cher à la base.

Pensez au client

Questions ??

Par ailleurs, il est important d’offrir du choix à vos clients, mais sans en abuser. En effet, il ne faut pas qu’il soit trop difficile de choisir. N’oubliez pas dans quel état d’esprit se trouvent vos clients au moment de se pencher sur votre catalogue.

Vos clients vont aussi regarder les prix. Mais ils ne sont pas seulement importants pour eux, ils le sont pour vous également. Notre conseil ? Comparez les prix de vos fournisseurs. Ce qui implique donc, bien sûr… d’en avoir plusieurs.

N’oubliez pas de gérer vos stocks. Vous ne devez pas vous retrouver dans une position où vous devez commander en urgence. Commander à l’avance et en quantité permet de faire des économies de frais de port, voire même d’obtenir une réduction pour grande quantité chez certains fournisseurs.

En ce qui concerne le matériel que vous vendez, la règle d’or est de penser au client. Songez au profil de vos clients avant de commander du matériel. Posez-vous une série de questions : qu’est-ce qui leur plaît ? Quel est leur budget ? Penchent-ils plus vers l’inhumation ou la crémation ? Qu’avez-vous vendu le plus auparavant et donc qu’est-ce qui marche le mieux ?

 

Le matériel que vous utilisez

 

Ouvrir une agence de pompes funèbres est un gros investissement. En fonction des prestations que vous proposez (marbrerie, …), la liste de matériel à acheter peut être longue. Et, naturellement, son total augmente encore.

Au moment d’investir, vous devez suivre un certain nombre de critères :

  • Pratique : réfléchissez à l’usage du matériel que vous vous apprêtez à acheter. Dans quelle salle allez-vous utiliser votre sono ? Sur quel terrain allez-vous manipuler votre chariot ? Le matériel rentre-t-il sans problème dans votre corbillard ?
  • Qualité : pour vous, parce qu’il s’agit du matériel que vous utilisez au quotidien. Il faut qu’il soit solide et fiable. Mais pour vos clients également, pour des questions de présentation et de rendu notamment.
  • Sécurité : les métiers du funéraire présentent des risques spécifiques et peuvent être très physiques. Pensez par exemple au poids du matériel. Préservez votre dos ! Vos collègues qui se plaignent de douleurs lombaires ne sont pas rares.
  • Législation : c’est logique – vous avez une réglementation à respecter. Elle concerne aussi le petit matériel et des normes d’hygiène ou de sécurité basiques (gants, …)

Notre conseil ? Quand vous vous lancez, déléguez et sous-traitez ce que vous pouvez au lieu d’investir immédiat. Cela vous évitera de vous retrouver avec du matériel coûteux sur les bras si vous rencontrez un problème. Si vous ne faites finalement quasiment pas de marbrerie, que ferez-vous de cette sableuse, ce compresseur, cette ponceuse, cette meuleuse… ? En outre, il sera plus facile de convaincre la banque pour un prêt lorsque vous aurez fait des convois.

Les grosses erreurs à éviter

 Panneau stop

 

  • Les économies à outrance : comparer les prix, oui. Grappiller les euros là où il vaudrait mieux faire un investissement dans la qualité et la durée, non. Au lieu de gagner, vous risquez de perdre. Dans la qualité de votre matériel, c’est aussi votre réputation qui est en jeu…
  • L’absence d’entretien : le matériel funéraire est un lourd investissement. Des contrôles réguliers et un entretien rigoureux permettent de limiter les coûts sur le long-terme.
  • Mal compter : vous vous apprêtez à vous lancer dans le business ? Montez bien votre dossier. Répétons-le : le matériel funéraire coûte cher. Vous aurez peut-être besoin d’un prêt pour obtenir votre corbillard, et cette sableuse vous coûtera quelques milliers d’euros. Donc… budgétisez.
  • Vous compliquer la vie : il est parfois judicieux d’acheter en kit, parce que plus simple et plus économique. Vous avez beaucoup à acheter, et beaucoup à penser. Simplifiez-vous donc la vie si vous le pouvez.

 

Ce qu’il faut absolument retenir :

La fiabilité et la confiance dans votre convoi n’ont pas de prix. Et la tranquillité que tout va bien se passer vaut bien quelques dizaines d’euros supplémentaires.

Facebooktwitterrssby feather

Top 8 des faillites dans le funéraire

Voici un hommage à tous ceux qui ont tenté de lancer une entreprise dans le secteur funéraire et ont fait faillite. Car à dire vrai, ce n’est pas facile tous les jours…

1. Poussières d’étoiles : envoyer vos cendres dans l’espace (ou pas)

Deux jeunes entrepreneurs de Montpellier ont proposé dans les années 2010 d’envoyer les cendres d’un défunt dans l’espace et ont créé « Poussières d’étoiles » ! Mais l’engouement n’a pas été au rendez-vous. Trop tôt ? Trop tard ? On ne sait pas. Résultat : faillite ! Le scénariste de la série Star Trek, Gene Roddenberry a été le premier à voir ses cendres dispersées dans l’espace en 1997. Mais aux Etats-Unis, vous devrez payer 10000 dollars pour une mise en orbite autour de la Lune ! RIP Poussières d’étoiles.

Faillite poussière d'étoile

2. Scanepitaphe : QR code sur les tombes et mini-site défunts

Un QR code sur votre pierre tombale ? Belle idée : Scanepitaphe y a pensé au début des années 2010. Scanner le QR Code permettait d’accéder à un mini site en mémoire du défunt. Le buzz fonctionne, de nombreuses entreprises sur ce segment voient alors le jour, à tel point qu’un Sénateur s’empare de la question et demande à l’époque au ministre de l’Intérieur si le procédé respecte « l’ordre public » ! Résultat : faillites à répétition de toutes les entreprises qui se sont lancées sur cette activité ! RIP.

Faillite scanepitaphe

3. LivesOn : tweetez après votre mort

La société américaine LivesOn a voulu lancer un service vous permettant de poster des messages sur le réseau social Twitter… depuis l’au-delà. Vous imaginez le « Salut les gars, c’est Robert, comment ça va les vivants ? » Nous, on trouve l’idée hyper marrante, ou hyper bizarre, on ne sait pas trop ! Résultat : faillite ! RIP.

Faillite liveson

4. Le conseiller funéraire parisien : 3 faillites, 3 relances d’activité !

Voilà quelqu’un qui aime peut-être un peu trop son métier ! Les entreprises d’Hubert Pautrat ont subi deux faillites en 2014 et en 2015. Ce patron d’agence de pompes funèbres avait en effet continué ses activités et l’organisation d’obsèques après qu’une faillite personnelle a été prononcée en 2014. Rebelote en 2015 pour cet entrepreneur basé Rue de la Pompe à Paris (ça ne s’invente pas), qui enregistre une nouvelle société à Barcelone ! Résultat : contrôle judiciaire. RIP

Faillite croquemort Paris

5. Jardin du souvenir : le cimetière numérique qui n’a pas fait long feu

L’idée est belle : créer un espace souvenirs en mémoire d’un défunt après ses obsèques. A priori, pas si bête au fond. Parfois, les proches sont loin et se souvenir d’un proche décédé directement depuis un ordinateur, une tablette, ou un téléphone aurait pu être utile. Les souvenirs sont plus « vivants » car on peut ajouter des vidéos, des textes, des musiques. Mais arrivée trop tôt dans le secteur, l’entreprise n’a pas trouvé son public. Plein d’autres tentatives de création d’entreprises fondées sur ce concept ont eu lieu, mais aucune n’a pu se développer. Résultats : faillites. RIP.

Faillite jardin du souvenir

6. Dernières confidences, une entreprise de souvenirs funéraires sous la forme de petits mots pour le défunt

La fondatrice de cette entreprise, Marion Delrue, installée à Linselles près de Lille, voulait proposer « un service qui s’adresse à ceux qui restent, c’est une aide au deuil. C’est symbolique mais le fait de glisser le petit mot ainsi que l’écriture a des vertus thérapeutiques ». Une belle idée au service des familles, mais elle n’a malheureusement pas fonctionné. RIP.

Faillite dernières confidences

 

7. AlterRiva, l’agence de pompes funèbres luxe

AlterRiva était une agence de pompes funèbres avec de l’ambition. « Services funéraires d’excellence », « contrats d’obsèques élaborés et personnalisés », « hommages conçus et réalisés sur mesure » : tu te dis WAOUH, c’est royal. Egalement installée Rue de la Pompe, l’agence avait de nombreux atouts mais n’a pas pu maintenir son activité. Mais l’emplacement doit porter malheur. Résultat ? Faillite… RIP.

Faillite AlterRiva

8. Le bonus pour les anciens : 3615 Funé, le précurseur du funéraire numérique

Dans les années 80, Marc Simoncini, le papa du célèbre site de rencontres Meetic, est déjà chef d’entreprise, et propose des services payants sur le Minitel, dont 3615 Funé, pour trouver une agence de pompes funèbres près de chez soi.

Pour les plus jeunes, le Minitel était l’ancêtre d’internet. Oui, Internet a un ancêtre. On n’a pas trouvé de photo de 3615 Funé, du coup, on a mis une dame qui était elle aussi une star du Minitel, mais qui est plutôt du genre à réveiller les morts. Résultat : le minitel a été définitivement déconnecté en 2012 ! RIP.

3615 Ulla

Facebooktwitterrssby feather

Top 10 des corbillards qui tuent

Besoin d’idées pour customiser votre corbillard ? Le corbillard classique, généralement noir ou de couleur sombre, n’est pas l’unique solution pour transporter le défunt de façon solennelle et digne.

Nous avons préparé quelques exemples de corbillards pour un dernier voyage remarquable. Et souvent, remarqué.

10) Le corbillard, noir c’est noir ?

Sauf si vous préférez le rose bonbon. L’acteur anglais Roger Lloyd-Pack a fait ce choix en 2014, mais plusieurs pompes funèbres américaines proposent des véhicules similaires dans leur flotte de corbillards. Bientôt sur les routes françaises ?

Corbillard rose

9) Hippie dans l’âme

Les anciens baba-cool et les surfeurs doivent apprécier cette gamme de vans Volkswagen mise à leur disposition par la société anglaise Volkswagen Funerals. De toute évidence, il y a de la demande : ils sont loin d’être les seuls à proposer ce combi classique transformé en corbillard.

Corbillard minivan

8) À bicyclette…

Si les employés de vos pompes funèbres ont de bonnes jambes, ils peuvent toujours se mettre au vélo. Oui, au travail. Craquez pour ce corbillard créé par la danoise Sille Kongstad qui aura le bénéfice de leur faire faire un peu d’exercice !

Corbillard bicyclette

7) … ou en side-car ?

Même les motards ont droit à un dernier adieu personnalisé. Mais attention à ne pas oublier le casque !

Corbillard sidecar

6) Le corbillard XXL

Si le cimetière est un peu difficile d’accès, aux États-Unis le 4×4 Monster Truck est une option qui roule.

Corbillard monster truck

5) Spécial crémation

Le tuning est à la mode, y compris pour les corbillards. On en trouve de tous les genres et pour tous les goûts, mais certains méritent une mention spéciale. C’est le cas de ce corbillard enflammé surmonté d’un squelette.

Corbillard tuning

4) Partir au ciel

Voilà un corbillard particulièrement insolite. « No time to die », clame-t-il sous son énorme avion : alors attention, décollage imminent.

Corbillard avion

3) Les feux de l’enfer

On en revient au noir classique, mais ce corbillard n’a pourtant rien d’habituel, à commencer par son lance-flammes fonctionnel. Le pire ? Ce n’est même pas un modèle unique.

Corbillard lance flammes

2) De la balle

Retapé par un Anglais, ce char des années 60 est surtout destiné aux vétérans britanniques, mais la société « Tanks-a-lot » propose ses prestations à tout client amoureux des chenilles, et pas celles qui mangent les morts. Les plus inquiets seront rassurés de savoir que le verre est blindé. Au cas où.

Corbillard char

1) Deux-en-un

Ce tractopelle peut à la fois transporter le cercueil et creuser le trou. Pratique et efficace.

Corbillard tractopelle

BONUS : En grande pompe

Celui-là non plus, on ne le croisera pas tous les jours. Et pour cause, c’est le corbillard le plus cher du monde : la Rolls Royce Phantom Hearse B12. Construit sur la base de la Rolls Royce Phantom, motorisé par le même V12 6,75 litres, ce corbillard de sept mètres de long ne coûte pas moins d’un demi-million d’euros. Corbillard ou vaisseau spatial, nous, on ne sait pas trop. Si vous n’avez pas eu l’occasion de rouler en Rolls Royce de votre vivant, il vous reste encore une dernière chance sur le trajet du cimetière…

Corbillard Rolls Royce

Facebooktwitterrssby feather

Bien choisir la localisation de vos pompes funèbres

Le principal sur la localisation PF

L’implantation d’une entreprise et le choix de sa localisation ont tout naturellement un impact évident sur les affaires qu’elle va pouvoir faire. Mais les pompes funèbres ne sont pas tout à fait des entreprises comme les autres, et si elles peuvent suivre certaines logiques classiques, elles doivent aussi prendre en compte des critères spécifiques.

Petite histoire de la localisation des pompes funèbres

Historiquement, c’était d’abord autour des cimetières qu’on trouvait les pompes funèbres : lors du décès, on savait où le défunt allait être inhumé, et la famille se rendait logiquement dans les pompes funèbres à proximité. On retrouve le phénomène aujourd’hui en province, dans les petites et moyennes villes, mais plus du tout à Paris. La très grande majorité des pompes funèbres parisiennes se trouve encore à côté des cimetières. Cependant, les gens ne peuvent plus se faire inhumer dans les cimetières parisiens intramuros et sont donc enterrés dans les cimetières extramuros, comme ceux de Thiais, Pantin ou Bagnolet.

Dans les grandes villes, la deuxième étape historique d’installation des pompes funèbres s’est faite autour des mairies. Logique : une grande partie des démarches administratives s’effectuent en mairie ! À Paris, il n’était pas rare pour quelqu’un de naître, vivre et mourir dans un seul et même arrondissement. Chaque arrondissement avait donc son entreprise de pompes funèbres… Ce n’est plus le cas aujourd’hui : plus personne ne passe l’intégralité de son existence dans le même quartier. Mais aujourd’hui, près des mairies parisiennes et de celles des grandes villes de province, on peut trouver plusieurs pompes funèbres, ainsi que dans les villes de la petite et de la grande couronne.

 

Depuis une vingtaine d’années, le premier réflexe des pompes funèbres lorsqu’elles s’installent consiste à se placer à côté d’un établissement public où de nombreux décès ont lieu : les hôpitaux, les maisons de retraite ou les centres de soins palliatifs. En effet, les hôpitaux et les centres de soins palliatifs ont nécessairement une morgue. Aujourd’hui, plus de 70% des gens décèdent dans un établissement de santé ou en maison de retraite, et il est logique que des entreprises de pompes funèbres s’y installent.

Répartition décès par lieu

Ainsi, les familles peuvent directement recourir aux services des pompes funèbres qui se trouvent au pied de l’établissement où leur proche vient de décéder. Mais la pratique s’étant répandue, il y a désormais un phénomène important de concentration : autour des centres de soins et des établissements de santé, les pompes funèbres sont très – voire trop – nombreuses.

S’installer en tant que pompes funèbres

Compte tenu de ces considérations, à quoi devez-vous penser au moment de choisir la localisation de vos pompes funèbres et de vous installer ?

1. Installez votre entreprise de pompes funèbres où la concurrence n’est pas

La première conclusion à tirer de cette histoire est la suivante : les pompes funèbres sont extrêmement concentrées. C’est même le principal problème touchant à leur localisation à l’heure actuelle. Le funéraire est un milieu qui tient à ses traditions, et la localisation n’y fait pas exception. Par exemple, à Paris, les pompes funèbres sont principalement situées autour des hôpitaux et des cimetières, comme le Père Lachaise et le cimetière de Montparnasse, alors que presque plus personne ne s’y fait enterrer. Résultat : une concurrence forte, qui ne peut que nuire à votre installation nouvelle, alors que les villes comportent parfois de larges zones qui ne comptent aucune entreprise de pompes funèbres.

 

2. Pensez « accessibilité » pour votre agence de pompes funèbres

Une autre tendance consiste à se comporter comme un commerce normal, et à se placer sur un axe à fort passage. Mais les pompes funèbres ne sont pas des boulangeries, et le fait de passer devant un établissement funéraire en se rendant sur son lieu de travail ne signifie absolument pas qu’on y aura recours le jour où on en aura besoin. Il y a un test facile : quelqu’un qui n’a aucun lien avec le funéraire ne remarque même pas l’agence devant laquelle il passe tous les jours. Vous pouvez demander autour de vous !

En revanche, il est essentiel, dans les grandes villes, de prendre en compte l’importance des parkings, mais aussi des liens ferroviaires et des transports en commun, des éléments trop négligés par les pompes funèbres, alors qu’ils sont aujourd’hui devenus un réflexe des citadins. Ces derniers jugeront favorablement l’établissement dans lequel ils peuvent se rendre rapidement et aisément, à pied, en voiture, en bus, en métro, en tramway ou en RER.

 

3. Considérez le bouche-à-oreille

Les gens savent rarement où se trouvent les pompes funèbres avant d’en avoir besoin. Lorsqu’un décès survient, ils peuvent consulter leurs proches qui ont justement apprécié le service d’une agence locale. Mais rares sont les personnes qui retiennent le nom des pompes funèbres. Installez-vous dans un endroit identifiable : il est facile d’expliquer qu’on est passé par l’agence « à côté de la poste ». Mais ce n’est pas possible de dire « à côté de l’hôpital » parce qu’il y a trois pompes funèbres à cet endroit-là… Pensez à utiliser cette identification sur votre site ou vos flyers !

Au moment de choisir la localisation de vos pompes funèbres, vous devez donc prendre le temps d’étudier la question fondamentale de votre localisation : elle doit être cohérente et surtout échapper à l’extrême concentration des établissements, principalement dans les grandes villes. S’il y a déjà quatre ou cinq pompes funèbres autour du cimetière ou de l’hôpital, mieux vaut passer votre chemin. Et n’hésitez pas à déplier une carte.

Facebooktwitterrssby feather